La Pâque orthodoxe


Nous vous proposons de la vivre dans des petits villages typiques nichés dans la montagne et qui vous accueillent…

 

Au début de printemps, les villages brillent au soleil dans une explosion de couleurs vives et joyeuses. C’est le seul moment de l’année où l’on peut admirer du vert tendre dans les campagnes avant que le soleil brûlant de l’été ne le colore en ocre. Et c’est dans cet écrin printanier, que la fête de Pâque orthodoxe (au singulier), sera fêtée.

Bien plus que Noël, la fête de Pâque en Grèce est très importante et célèbre de manière grandiose la Résurrection du Christ. Selon la tradition, tout commence le « Kathara deftera », ou Lundi pur, et son jeûne, soit 40 jours avant Pâque, jeûne aujourd’hui souvent limité à la Semaine Sainte. Ce « jeûne » est délicieusement composé de calamars, gambas, crevettes, tarama, halva, olives, pain croustillant, vin résineux et autres délicatesses. 

Les Grecs s’affairent et préparent la fête : les maisons sont nettoyées et décorées de fleurs printanières délicatement parfumées, les maisons et trottoirs repeints à la chaud et blanchis, des vêtements neufs sont confectionnés ou achetés… Les mères de famille préparent pour la fin du Carême des « kourabièdes », ces délicieux petits gâteaux aux noix et aux amandes, des « koulouria », biscuits aux diverses formes torsadées ou rondes, des « tsourekia » sucrés et dorés et surtout, le jeudi saint, elles cuisent des œufs par dizaine dans de grandes marmites d’eau colorée en rouge pour leur donner une belle couleur vermillon.

Enfin la semaine sainte est annoncée, les popes chantent dans les églises annonçant le Vendredi Saint et la procession de l’Epitaphe symbolisant l’enterrement du Christ. Des volontaires tiennent à bout de bras cet Epitaphe richement paré de somptueuses fleurs blanches et, tenant une bougie allumée, les fidèles suivent le cortège sous les chants liturgiques et les cloches qui résonnent. Les églises rivalisent de créativité.

 

Le samedi saint à minuit, les cloches carillonnent de plus belle et le pope, sortant de l’église, tenant le feu béni, annonce la résurrection du Christ devant la foule de fidèles : « Christos Anesti ! », le Christ est ressuscité ! Le feu béni allume les bougies des fidèles. Les gens s’embrassent et rient, les « Christos Anesti ! » fusent de partout, les cloches résonnent à toute volée, les enfants allument des pétards. La nuit scintille de toutes les lumières des bougies que les fidèles emportent chez eux. Le père de famille tracera une croix avec la flamme en haut du chambranle de la porte d’entrée et la bougie allumera également le « kandili », petit foyer près des icônes de la maison.  La coutume veut qu’à la sortie de la messe, chaque convive prenne un œuf rouge en le tenant entre le pouce et l’index et, deux par deux, chacun frappe son œuf contre celui de l’autre et ainsi de suite jusqu’au moment où la coquille de son œuf se brisera. Si on peut garder son œuf intact, c’est un signe de chance.

 

C’est la fin du jeûne. Minuit est largement passé mais à la maison, toute la famille se met à table et mange la traditionnelle “maghiritsa”, plat fait à base d’agneau. Ce plat est également servi dans les tavernes, comme celle du petit port de pécheurs de Vathi où nous avons eu l’occasion de le savourer.

 

Le dimanche de Pâque est un jour de fête qui rassemble les familles et fait « monter » les citadins dans les villages pour festoyer tous ensemble. Chaque village est en liesse, les agneaux tournent sur des broches embaumant l’air et ouvrant l’appétit des joyeux convives. Des légumes frais, des salades, des fruits juteux et bien mûrs, des vins aux multiples saveurs et qui coulent à flot viennent compléter les agapes. Les clarinettes, bouzouki et autres instruments de musique sont également de sortie pour le bonheur de tous. C’est un enchantement des yeux que de voir des familles entières danser et chanter dans la joie la plus totale. La « philoxenia » n’étant pas un vain mot, chaque visiteur qui se présente est alors invité à festoyer amicalement et à partager le repas de la famille.

 

Comme la Pâque orthodoxe est calculée selon le calendrier Julien, elle ne tombe pas forcément en même temps que les Pâques catholiques calculées selon le calendrier grégorien et la pleine lune.

 

Chaque année, Christal Sailing vous invite à venir vivre cette exceptionnelle tradition grecque qu’est la fête de la Pâque orthodoxe.

 

En 2020 nous la partagerons avec les crètois. Avec encore plus de folklore et d'authenticité.
 

Une fête à vivre absolument !

 

(texte de Fébronie TSASSIS, grecque vivant en Belgique et ancienne participante de ce fabuleux voyage)

 

18/04-25/04 Région de Chania (La Canée) TOUT COMPRIS en pension complète

890,00 €Prix
  • Le prix comprend :

    • La location du bateau et l’hébergement à bord pendant la durée du séjour en cabine double ou triple ;

    NB : les personnes s'inscrivant seules devront partager la cabine, voire la couchette double avec un autre passager ou, éventuellement, si elles le désirent, dormir à l'extérieur, dans le cockpit protégé ou sur le pont, à la belle étoile.

    • La literie (draps, taie, 1 essuie-mains, 1 serviette de bain, oreiller et couverture) ;
    • Les services de 2 membres d’équipage : skipper et assistante / cuisinière (gestion des repas, cuisine, courses, intendance, organisation à bord et aide générale) ;
    • La pension complète (3 repas par jour) : alimentation (hormis boissons) eau douce (potable et autre) ;
    • La participation à la caisse de bord : carburants (diesel, essence et gaz), taxes des ports visités (nuitées, eau, électricité), nettoyage final, participation aux dégâts, (pertes et casses) et frais administratifs inerrants à chaque sortie en mer ;
    • La vaisselle et les ustensiles nécessaires à la vie à bord ;
    • Du matériel de divertissement et relaxation : snorkeling (PMT), pêche, hamacs, matelas de pont et yoga, bouées, planchettes, etc. ;
    • L’annexe (dinghy/zodiac) avec puissant moteur hors-bord ;
    • Les frais de la marina, port d’attache du bateau ;
    • Les assurances, caution et taxes diverses (TVA, TEPAI, etc.).

    N’est pas compris :

    • Les transports jusqu’au lieu d’embarquement et de débarquement ;
    • Les dépenses personnelles : entrées aux sites archéologiques, musées, excursions, taxis, bus, tram, métro, location de véhicules (voiture, mobylette, scooter, quad, mule, …), tavernes, restaurants, sorties etc. ;
    • La location de matériel spécifique sur demande :
        • Matériel de plongée (bouteille, lest, stab, régulateur) : 50€/plongée
        • Paddle : 200€ /semaine
        • Planche à voile, kite, etc. : sur demande

Pages utiles

© Christal Sailing 2017 - Made by Annet Alexandre