Une semaine avec Christal Sailing

Mis à jour : avr. 2

Voici un partage de mon expérience avec Christal Sailing. J’ai voyagé avec eux pendant l’été, à l'occasion de voyages avec des groupes d’amis. Une semaine avec Christal Sailing c’est un comme une semaine dans un monde à part… C’est la découverte de la vie en communauté (ses avantages enrichissants comme ses inconvénients) tout en ayant l’opportunité de s’isoler et de se retrouver avec soi-même. Ce sont des vacances tellement différentes de ce que l’on a l’habitude de connaître, que ça en fait un véritable break, malgré la courte durée du séjour.

L’arrivée

A l’arrivée à la Marina d’Athènes, après avoir posé nos bagages et avoir fait connaissance avec l’ensemble du groupe, c’est le moment de faire quelques courses et de faire un point plus théorique et sérieux sur les règles de vie à bord. Vous apprendrez ainsi la règle des 5 F pour éviter le mal de mer, et si vous le souhaitez, vous endosserez pour la semaine le rôle de l’encre ou du dingy, etc. Quand vient l’heure du souper, pourquoi ne pas se faire livrer au bateau les excellents durums grecs ? Un délice pour entamer la navigation le ventre plein ! C’est donc au couché du soleil que l’on quitte la Marina pour enfin un peu d’air frais : direction une petite crique pour la première nuit.



Les nuits en criques

On découvre alors pour la première fois de la semaine le ciel étoilé, une merveille qui mérite qu’on prenne le temps de l’observer, couché sur le pont du voilier. Ce ciel qui nous fait sentir si petit et qui offre une étoile filante aux plus chanceux.A faire au moins une fois lors d’une nuit en crique : le bain de minuit ! A chaque mouvement de bras la mer s’illumine de planctons marins lumineux : magnifique ! Pour la nuit, les plus aventuriers peuvent dormir à la belle étoile, les autres se dirigeront vers leurs couchettes.

Les matins en criques

Après une bonne nuit de repos passée en crique, les plus téméraires des lève-tôt peuvent se baigner aux couleurs du lever du soleil. Une fois que tout le monde est réveillé, on se remplit le ventre avec un bon petit déjeuner (la faim est un des 5 F contre le mal de mer !).

Une journée en mer

La journée, on navigue, on se baigne, on découvre parfois plusieurs criques sur une même journée. Si c’est le choix du groupe, il peut se passer une journée entière à passer d’une crique à l’autre, sans passer par la terre ferme. Pour vous occuper, le capitaine saura vous proposer quelques activités : farniente sur les bouées bien sûr, mais il peut aussi vous emmener en dingy sur des rochers idéaux pour sauter, et autres activités… surprises ! Pour la farniente, les peaux plus téméraires passent la journée sur le pont, au soleil, tandis que les plus timides font la sieste à l’ombre, sous le bimini.

Certaines journées peuvent être très calmes, avec très peu de navigation (d’une crique à l’autre on a généralement 1 à 3h de navigation), d’autres nécessitent plus de navigation, mais jamais sans s’arrêter au moins une ou deux fois pour se reposer et manger en crique !


La navigation

Pour la navigation, c’est au choix de la météo ! Sur une semaine on rencontre généralement une mer très calme, et parfois une mer plus agitée permettant de découvrir les joies et l’adrénaline procurées par la navigation. En navigation calme, le capitaine se fait un plaisir d’initier qui veut au maniement de la barre, des cordes, d’enseigner les nœuds etc.


Une journée sur terre

Et si l’itinéraire est choisi pour s’arrêter sur la terre ferme… gare au mal de terre (qui passe plus vite que le mal de mer, heureusement) ! C’est alors une journée pour découvrir un petit port, se balader dans les ruelles à la découverte de petits magasins, petits cafés, pour découvrir des nouvelles saveurs (les tiropitas sont incontournables !). Parfois, l’île nous offre une petite marche, une ascension pour un monastère, un ancien théâtre, … l’heure de se cultiver un peu tout en prenant de la hauteur pour des panoramas à couper le souffle.

Certaines îles n’en sont pas vraiment, il s’agit de gros cailloux avec un minuscule monastère à son sommet. On jette l’encre, et on atteint le « caillou » à la nage ou en dingy. L’ascension escarpée se fait rapidement et facilement, et une fois au sommet, une vue imprenable sur la mer et d’autres petites îles s’offre à nous. De quoi se sentir encore une fois tout petit dans ce bas monde. Rester en groupe pour de belles photos, puis s’isoler face à la vue pour se retrouver avec soi-même si l’envie nous en vient.

Une soirée en port

Si certaines nuits se font en criques, d’autres se font en port, l’occasion au bateau de se remplir d’eau et d’essence, l’occasion pour nous de nous refaire une beauté et d’aller se remplir la panse dans de petits restaurants charmants, peu onéreux, et proposant une variété de spécialités grecques. C’est là que l’on prend conscience de l’importance du capitaine aussi sur terre… Pour nous guider dans le choix des mets ! La décision est souvent de prendre plusieurs petites assiettes à se partager (les fameux mezze!), et après avoir goûté à tout, passer une deuxième (voire troisième) commande.

Une fois le ventre rempli c’est alors l’occasion de découvrir la petite ville de nuit, pour une petite balade… ou une soirée ! Pourquoi ne pas aller se déhancher sur les pistes, un peu, ou jusqu’au petit matin pour les plus fêtards !





Voir les séjours 2020



0 vue

© Christal Sailing 2017-2020 - Made by Christian ANNET

Pages utiles

+32(0)478 46 92 33